Circuit en camping-car en Sud Touraine : de pépites en trésors !

Les beaux jours arrivent, on vous propose un circuit spécial camping-car sur les chemins de traverse de la pointe sud de la Touraine. Entre nature et patrimoine, faites un pas de côté pour un road trip inspirant.

Jour 1

 

La route des Moulins et des belles demeures

La petite ville de Cormery offre un excellent point de départ. A quelques kilomètres de Tours, cette première étape de ce circuit en sud Touraine comblera les amoureux d’histoire : ne manquez pas les vestiges de l’Abbaye de Cormery. Un parcours découverte du village est proposé. Pour les plus gourmands, un arrêt pour déguster ou acheter des Macarons de Cormery vous permettra d’emporter avec vous ces petites gourmandises de sucre et d’amande à déguster tout au long du séjour.

Quittez Cormery et filez sur la D17, itinéraire secondaire dit « route des Moulins et des belles demeures ».  Cette appellation prendra tout son sens lorsque vous découvrirez les belles bâtisses qui ponctuent la route, Château de Reignac, Château de la Follaine à Azay-sur-Indre : voici une belle mise en bouche au fil de la vallée de l’Indre.

Pour la pause déjeuner, le pont « romain », à l’isle Auger (Chambourg-sur-Indre) offre une bulle de fraîcheur digne d’un tableau impressionniste.

©Léonard de Serres / Isabelle Bardiau / Olivier Châble

Du village des Roses au Château de Montrésor : la vallée de l’Indrois

En quittant le pont en camping-car, le circuit en Sud Touraine se poursuit sur la route de la Brémonderie, puis la D31.Bifurquez à droite pour rejoindre Chédigny, seul village labellisé Jardin Remarquable de France. Une véritable plongée dans un océan de végétaux vous attend.  Oubliez les épines des roses, les couleurs et les parfums de plus de 1000 rosiers ornent le village. Un parking à l’entrée du bourg permet de flâner à pied dans ce village quasiment piéton. Un tout nouveau sentier d’interprétation des prairies humides complète cette belle offre pour les amoureux de la nature.

© Loïc Lagarde

Poursuivez l’itinéraire par la D10 qui longe le cours de l’Indrois pour rejoindre Montrésor. Vous traversez les jolis bourgs de Saint-Quentin-sur-Indrois et de Genillé.

Si votre véhicule a un gabarit réduit, en sortant de Genillé, prenez la belle route champêtre des Blavetières. Au hameau de Monperthuis, tournez à gauche sur la route de la Clémencerie pour retrouver la D10. Vous traversez par ici de beaux paysages vallonnés entre bocage et forêt.

 

Montrésor, la petite Pologne de Touraine

Dominé par son imposant château, Montrésor, l’un des Plus Beaux Villages de France a beaucoup à offrir. Des petites rues pittoresques bordées de maisons anciennes restaurées avec passion par leurs propriétaires, la collégiale Saint-Jean-Baptiste, chef d’œuvre de l’architecture Renaissance et les halles des Cardeux. Ces dernières abritent à l’étage un charmant musée dédié à l’art du « gemmail ». Jetez-y un œil, en prime, l’accès est gratuit ! Avant de poursuivre, juste en face, la boulangerie propose ici aussi une très ancienne recette de macaron. Il serait dommage de ne pas comparer avec ceux de Cormery...

Le Château, remanié au milieu du 19e siècle, présente de magnifiques collections d’œuvres d’art dans une décoration Napoléon III restée intacte. Voyage dans le temps garanti.

Pour conclure en beauté, une balade sur les Balcons de l’Indrois permet de découvrir une vue panoramique de carte postale sur le village, les jardins et le château. Effet Wahou assuré !

Pour la nuit, une aire de camping-cars est installée sur les hauteurs du village, mais si vous optez pour un environnement plus nature, le camping des Coteaux du Lac à Chemillé-sur-Indrois n’est qu’à 3 kilomètres, piscine et plage au bord du lac en prime.

© Loïc Lagarde / Isabelle Bardiau

 

Jour 2

 

Ensemble monastique et forêt royale

En prenant la D760 vers Loches, l’ensemble monastique du Liget offre un beau chapelet de monuments ouverts au public le long de l’itinéraire : chapellechartreuse et corroirie jalonnent le parcours. Envie d’une pause pédestre ? Depuis la Chartreuse, empruntez le sentier historique du Liget qui vous mène à travers bois jusqu’à la chapelle romane. D’autres randonnées, très bien balisées, sont à faire au cœur des 3800 hectares de cette splendide forêt domaniale. La carte de la forêt de Loches est disponible notamment au bureau d’information touristique de Montrésor.

Depuis la pyramide des Chartreux, sur la D760, retrouvez la route forestière de Georges d’Amboise jusqu’à la pyramide de Genillé, puis tournez à gauche vers Loches.

© Loïc Lagarde / Isabelle Bardiau

 

Loches la royale 

Vous approchez de la Cité royale de Loches qui se détache nettement à l’horizon. Ne manquez pas le marché les mercredis et samedis matins (jusqu’à 13h). Considéré comme l’un des plus beaux de Touraine, il s’étend dans les petites rues du centre historique et propose de nombreux produits locaux. Parfait pour composer un pique-nique de qualité à moins que vous ne vous laissiez tenter par l’une des bonnes tables présentes dans la ville ?

© Loïc Lagarde

A chaque coin de rue l’architecture vous étonnera. Une journée sera nécessaire pour découvrir les trésors concentrés dans cette Ville d’Art & d’Histoire : logis, donjon et remparts médiévaux, rues aux façades de style Renaissance, Musée Lansyer, galerie Saint-Antoine…. 

 

© Loïc Lagarde / Jean-Christophe Coutand - ADT Touraine

Envie de retrouver la faune et la flore pour finir la journée ? L’Espace Naturel Sensible, les Prairies du Roy, véritable trait d’union vert entre Loches et Beaulieu-Lès-Loches, propose un parcours pédestre alliant à merveille nature et art contemporain (parcours des Beaux-Lieux, plan de visite disponible à l’office de Tourisme). Une balade qui se termine en beauté avec la découverte de Beaulieu-lès-Loches. Reconnu « Petite Cité de Caractère », ce village a un cachet fou : abbaye, jardins, canal… Une autre pépite à deux pas de Loches. 

Nuitée sur l’une des aires de camping-cars de Loches ou sur un emplacement réservé du camping de la Citadelle.

 

Jour 3

 

Un zest de Dordogne aux confins de la Touraine

Votre circuit en camping-car en Touraine se poursuit plein sud. Quitter Loches en traversant Beaulieu-lès-Loches pour rejoindre la D92. Après le château de Saint-Germain, tournez à gauche vers Saint-Hyppolite. Rejoignez le château de Bridoré par la D12, D943 puis la D241 qui vous mènera à la D41 vers Preuilly-sur-Claise au cœur de paysages plus vallonnés où la campagne dévoile de charmants villages.

L’abbatiale romane de Preuilly-sur-Claise est un bijou d’architecture magnifiquement restauré. Depuis les rives de la Claise, la vue sur son clocher en tuiles vernissées et sur le château du Lion mérite le détour.

Le village de Boussay est niché entre les bois. Le parc de son château encerclé de douves en eau est en accès libre et gratuit.

Pour rejoindre votre prochaine étape, vous reprenez la D365 vers Preuilly puis la route du Humeau sur votre gauche. C’est là que vous croiserez la Voie Verte du Sud Touraine. Tournez sur la gauche pour rejoindre Chaumussay. L’aire de pique-nique ombragée au bord de la Claise est le spot idéal  pour une pause déjeuner.

© David Darrault / Jean-Christophe Coutand - ADT Touraine / Léonard de Serres

En remontant par l’avenue de la Gare, qui suit le lit de la Claise, rejoignez le village du Grand-Pressigny. En traversant dans le hameau d’Étableau, vous découvrez les ruines d’un château médiéval qui domine la vallée.

En arrivant au Grand-Pressigny, vous remarquez le château et le donjon qui se dressent au loin. Le château hébergele musée de la Préhistoire, dont les collections complètent avec panache celles de nos voisins du Sud-Ouest.

De la Claise à la Creuse il n’y a qu’un pas que nous vous invitons à franchir en rejoignant La GuercheJoli château privé lové sur les bords de Creuse, découvrez son intérieur meublé lors d’une visite guidée. Les amateurs de canoés prendront plaisir à découvrir le site par la rivière (location disponible à Descartes en saison).

 

Commentaires
Laisser un commentaire