Château de Montrésor, le diamant de Touraine

Embarquez avec Hélène du blog "Carnet d'Histoire". Situé au cœur de la Touraine, à 20 kilomètres de Loches, elle vous emmène à la découverte du Château de Montrésor. Ce lieu chargé d’Histoire séduit ses visiteurs par son charme et son authenticité. Il reflète l’art de vivre du XIXe siècle. Elle vous parle du Château de Montrésor et remonte le fil de ses 1000 ans d’Histoire.

Le Château de Montrésor, une Histoire aux multiples facettes

Montrésor, un château au nom légendaire

Le Château de Montrésor, quel nom poétique et romanesque ! On imagine la multitude de légendes qui ont dû traverser les siècles au sujet de ce nom si lyrique. L’un de ces récits légendaires a traversé le temps pour venir jusqu’à nous. Un preux chevalier se balade près d’un mont rocheux quelque part sur la terre tourangelle. C’est alors qu’il aperçoit un lézard entrer à l’intérieur du mont, et en ressortir presque aussitôt recouvert de pierreries. Le chevalier comprend que sous ce mont se cache un fabuleux trésor : Montrésor.

Le Château de Montrésor : des origines au Moyen-Âge

Le personnage qui marque véritablement les origines de l’Histoire de ce lieu reste Foulque Nerra, un personnage emblématique du Moyen-Âge, chef de guerre, bâtisseur et conquérant. Propriétaire du domaine de Montrésor, il y édifie un puissant donjon au début du XIe siècle. Lors de votre visite, vous pourrez observer quelques vestiges de l’enceinte médiévale.

Les générations qui vont se succéder vont considérablement embellir le château. À la Renaissance, il est cédé à Imbert de Batarnay, haut fonctionnaire de la couronne française qui inspire confiance à 4 rois de France : Louis XI, Charles VIII, Louis XII et François Ier. Les fonctions de son nouveau propriétaire vont donner un véritable prestige au Château de Montrésor, qui accueille alors les personnages les plus importants de la Cour de France. Son corps repose au côté de son épouse dans la collégiale Saint-Jean-Baptiste de Montrésor.

La Famille Branicki marque l’Histoire de Montrésor

Au milieu du XIXe siècle, le Château de Montrésor est acquis par Xavier Branicki, qui fait de ce lieu une petite Pologne en Touraine. Issu de la noblesse polonaise, menacé par le Tsar, Xavier Branicki doit s’exiler, d’abord en Italie, puis en France. C’est en 1849 qu’il acquiert le Château et initie une grande restauration. Montrésor présente dorénavant un élégant style second empire. En passionné d’art, il va s’atteler tout au long de sa vie à rassembler au Château de superbes pièces comme un escalier en acajou acheté à l’Exposition Universelle de 1855. Même s’il s’est exilé en France, Xavier Branicki n’en oublie pas pour autant son pays d’origine. De nombreuses œuvres d’art et livres anciens évoquant la Pologne trouvent leur place dans les différentes pièces du monument.

Sa descendance a pris le relais, année après année, pour conserver ce château et vous faire découvrir ce lieu chargé d’Histoire.

A la découverte du Château de Montrésor

Le Logis Renaissance

Ma visite a débuté par le cœur du Château de Montrésor : Logis Renaissance, construit par Imbert de Bartanay édifié sur deux étages et encadré de tourelles coniques. Xavier Branicki a largement contribué à sa restauration, tout en gardant le style architectural de l’époque. J’ai beaucoup apprécié les intérieurs, très élégamment meublés.

Je m’émerveille d’abord avec la découverte de la Salle à Manger, qui dévoile de nombreux trophées de chasse. La pièce suivante est le Petit Salon, où l’on peut apercevoir une superbe cheminée du XVIe siècle. C’est ici même que j’ai eu un véritable coup de cœur pour l’escalier en acajou et bronze doré construit en colimaçon. Avant de monter à l’étage, je découvre le Boudoir Italien de Montrésor. Comme son nom l’indique, l’Italie y est à l’honneur à travers les objets d’art exposés. J’ai été séduite par le côté très intime et authentique de cette pièce.

C’est le moment de monter à l’étage : la prouesse technique de fabrication de cet escalier coup de cœur, qui ne repose que sur la première et la dernière marche, fut une véritable surprise pour moi. J’arrive alors dans la Salle de Billard. Cette pièce est un hommage à la Pologne à travers les tableaux présentés. Un billard français du XIXe siècle orne ce salon.

Après le jeu, place à la lecture ! Ma visite continue dans la bibliothèque du Château. Ses étagères sont richement constituées d’ouvrages anciens. Après avoir emprunté le couloir rassemblant de nombreuses œuvres flamandes, je découvre le Grand Salon où la famille se rassemble encore de nos jours pour un moment intime. Le magnifique buffet d’époque Henri II, acheté au Château d’Amboise, a particulièrement attiré mon attention. 

Les jardins romantiques

Après avoir parcouru le Château, je m’impatientais de découvrir son élégant parc romantique. Il représente sans aucun doute l’un des plus gros atouts du domaine. Totalement remanié au XIXe siècle, le parc du Château de Montrésor offre une palette de couleurs et de senteurs très variées. La flore est élégamment accompagnée de deux sculptures du XIXe siècle : la première représente “l’Archange déchu” par Constantin Corti, et la seconde “Le jeune soldat polonais” par Jules Franceschi.

Montrésor, l’un des plus beaux villages de France

Mon voyage à Montrésor ne s’arrête pas aux portes du château. Son village, labellisé “Plus beaux villages de France”, et élu 2e “Village préféré des français” en 2015, offre un spectacle époustouflant. En parcourant ses ruelles, j’ai été immédiatement charmée, notamment par l’architecture atypique de ses maisons semi-troglodytiques.

Ma visite me mène jusqu’au centre du village, vers la Halle des Cardeux construite au XVIIe siècle. Au 1er étage, ma curiosité a été piquée par cette exposition sur le Gemmail, un art utilisant la superposition de fragments de verre. J’aime particulièrement ce mélange entre l’ancien et le moderne.

Après la culture, place à la gastronomie. La gourmande que je suis a été ravie de découvrir la spécialité locale : le Macaron de Montrésor ! Ce macaron est vraiment unique et n’a rien à voir avec ceux que j’ai eu l’habitude de déguster. Moelleux et très tendre, c’est un véritable régal pour mes papilles !

Ensuite, je n’ai pas pu résister à l’appel de la nature. Lors de ma visite des intérieurs du Château de Montrésor, je pouvais apercevoir les bords de l’Indrois et ses balcons. Cette balade apaisante me dévoile une facette totalement différente du Château, qui se dresse fièrement au-dessus de la vallée. Prairies, lavoirs, saules pleureurs : le village de Montrésor est une invitation à la détente et à la découverte.

 

Amoureux du patrimoine, retrouvez les récits d’Hélène sur son blog Carnet d’Histoire

https://carnet-dhistoire.fr

Insta : https://www.instagram.com/carnet_dhistoire/

 

Crédit photos : Jean-Christophe Coutand - ADT TOURAINE / Carnet d'histoire / Loïc Lagarde

Commentaires
Laisser un commentaire