De la pierre à la terre dans l'atelier de Gaëlle Seillet

Dans cet ancien bar-restaurant de Beaulieu-Les-Loches qu’elle a transformé en atelier spacieux aux murs blancs lumineux, il règne une atmosphère paisible, propice à la création. C’est le cocon où Gaëlle Seillet, sculpteur passionnée et enthousiaste, exprime sa créativité en façonnant la terre pour faire naître des pièces uniques imprégnées de douceur, de délicatesse et de sensibilité.

Racontez-nous votre parcours

Très jeune, j’ai su que mon destin serait lié à la sculpture et à la pierre. J’ai pris quelques chemins de traverse avant d’y parvenir en commençant par une école des Beaux-Arts, puis de compléter par une formation de graveur sur pierre puis d’ornemaniste. Sans abandonner la sculpture, j’ai changé de matériau quand j’ai découvert les possibilités et la liberté qu’offrait la terre. Elle est plus malléable, supporte différents types de cuisson et on peut aussi l’émailler. J’utilise une terre souple, facile à travailler que je peux sculpter à ma guise.

 

 

Où puisez-vous l’inspiration ?

Dans l’enfance, la nature, le féminin, le temps qui passe… La femme est l’un de mes sujets de prédilection. J’ai réalisé une collection « les écloses » où les femmes sont lovées dans des œufs à demi-éclos, révélant ce moment si particulier de la naissance. Ma dernière série « les petits mondes » est davantage reliée à l’enfance, à mon attachement à la nature et fait écho à cette terre sur laquelle nous vivons. Posés sur un socle, ils invitent à voyager dans un univers imaginaire.

 

 

Pourquoi vous êtes-vous installée à Beaulieu ?

Il n’y a pas de hasard ! J’ai eu le coup de foudre pour cette maison et je me suis installée dans une ville où la pierre est très présente. Beaulieu a quelque chose d’unique, c’est un lieu chargé d’histoire avec son abbaye millénaire. Il y a aussi d’autres endroits où le passé a laissé son empreinte comme l’église Saint-Laurent, la salle des templiers ou le moulin des mécaniciens. En se promenant dans le dédale de ses ruelles aux noms parfois étonnants, on découvre toujours quelque chose et ça m’émerveille.

On est tellement abreuvés d’images qu’on ne fait plus trop attention à ces détails qui nous entourent comme la lumière, le chant des oiseaux, une pierre sculptée, un ornement… J’aime vivre ici parce que tout me semble simple et léger, prendre son vélo pour aller au marché par exemple, et je trouve convivialité et bienveillance dans les échanges que je peux avoir.

 

 

Où peut-on découvrir vos œuvres ?

A l’occasion des journées européennes des métiers d’art début avril, j’ai organisé un parcours déambulatoire « Rues des Arts » dans la ville pour aller à la rencontre des artistes et artisans d'art locaux et de leurs savoir-faire. C’est une manifestation que l’on va reconduire l’an prochain car elle a eu beaucoup de succès.

Pour le week-end du 15 août, je serai l’invitée d’honneur à la "Fête des Peintres et des Sculpteurs" à Montrésor. Je me consacre à présent pleinement à la réalisation d'un monde enchanté avec mes “ Petits mondes”. Chaque nouvelle création est une occasion pour défier plus encore les lois de l'apesanteur, les contraintes techniques, et surtout de réussir à donner vie à chacune de mes sculptures. Pour cette exposition j'ai choisi d'ajouter de nouveaux éléments intrinsèquement liés à notre vie sur terre, l'eau et la lumière.

On peut également découvrir mon travail dans mon atelier mais il est ouvert uniquement  sur rendez-vous.

Est-ce que vous transmettez votre savoir-faire ?

Quand on a une passion la transmission est essentielle et je partage mon savoir-faire dans les stages et les cours que je donne dans mon atelier où chacun peut expérimenter la terre et connaitre ce plaisir que j’ai à lui donner formes et contours.

 

Atelier Gaëlle Seillet Sculpteur
4 rue Basse
37600 Beaulieu-Les-Loches

Ouvert uniquement sur rendez-vous
Tél : 06 23 20 08 86
http://www.gaelle-seillet.com

Commentaires
Laisser un commentaire